LA SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE DU CANADA ET LES ALGONQUINS DE L’ONTARIO CONCLUENT UN DEUXIÈME PARTENARIAT POUR UN PROJET IMMOBILIER

Feb 09, 2017

Source

OTTAWA – La société immobilière du Canada et les Algonquins de l’Ontario ont le plaisir d'annoncer la réalisation d’un deuxième partenariat pour un projet immobilier, qui fut cette fois-ci conclut à titre de coentreprise.

Les partenaires uniront leurs efforts afin de dynamiser 1,4 hectare de terrain vague qui se situe au 291, avenue Carling / 369 rue LeBreton Sud à Ottawa, un terrain qui appartenait auparavant aux Services publics et Approvisionnement Canada.

Dans le cadre de cette coentreprise, les partenaires s’engageront dans un processus collectif de réaménagement côte à côte avec la communauté locale et la municipalité. 

La Société immobilière du Canada et les Algonquins de l’Ontario ont déjà un partenariat en cours à Ottawa dans le cadre duquel ils collaborent sur la première phase du développement immobilier à Waterbridge Village. La Société immobilière du Canada mène à bien ce projet résidentiel dans le secteur est de la vile.

« Nous nous réjouissons de cette nouvelle. Tous les employés de la Société immobilière du Canada et moi tout particulièrement sont fiers d’appuyer cet effort collaboratif avec les Algonquins de l’Ontario et de travailler sur cette deuxième initiative avec eux », a annoncé John McBain, président et directeur général de la Société immobilière du Canada.

Robert Potts, négociateur et conseiller juridique principal des Algonquins de l’Ontario, a déclaré que « la Société immobilière du Canada a démontré une fois de plus qu’elle sait s’y prendre en matière de réconciliation et qu’elle sait procurer de belles occasions de développements économiques tangibles au peuple algonquin ».

« Cette initiative conjointe est un autre grand pas vers la réconciliation. Le partenariat entre la Société immobilière du Canada et les Algonquins de l’Ontario continue d’évoluer et se renforce davantage grâce à cette nouvelle entreprise commerciale », a ajouté Monsieur Potts.

Dans une première étape, les partenaires compléteront la diligence raisonnable nécessaire par le biais d’une série d’études qui fourniront une compréhension approfondie de la propriété, qui sera suivi par le lancement d’un processus de consultations communautaire de concert avec la Ville d’Ottawa afin de fournir au public un forum où l’on peut échanger des idées et des points de vue sur le futur du site. Le processus est prévu de commencer plus tard en 2017.

 

-30-

 

La propriété

La propriété se situe à 291, Avenue Carling / 369, rue LeBreton Sud dans le secteur ouest du centre-ville, tout près du centre-ville d’Ottawa.  C’est un grand terrain vague de 3,4 acres (1,4 hectare).

À propos de la Société immobilière du Canada

La Société immobilière du Canada est une société d’État fédéral autofinancée dont le gouvernement du Canada est l’unique actionnaire. Sa mission est d’obtenir la meilleure valeur économique et communautaire quant aux anciennes propriétés gouvernementales. Elle est également une chef de file reconnue en matière de gestion des attractions. À titre d’exemple, elle exploite la tour CN à Toronto et le Centre des sciences de Montréal.

À propos des Algonquins de l’Ontario

Les Algonquins de l’Ontario regroupent dix communautés algonquines dans l’ensemble de la région désignée,  dont les Algonquins de la Première nation Pikwakanagan, Antoine, Kijicho Manito Madaouskarini (Bancroft), Bonnechere, Greater Golden Lake, Mattawa/North Bay, Ottawa, Shabot Obaadjiwan (Sharbot Lake), Snimikobi (Ardoch) et Whitney et ses environs. 

Ces dix communautés travaillent ensemble dans le cadre d’un protocole signé en 2004, lequel procure une approche unifiée afin de parvenir à un accord par rapport à la revendication territoriale des Algonquins.

Le 18 octobre 2016, les Algonquins de l’Ontario et les gouvernements de l’Ontario et du Canada ont marqué un pas important vers la réconciliation et le renouvellement de relations en signant l’accord de principe. La signature de l’accord de principe est une étape importante vers l’accord final qui éclairera les droits de toutes les parties visées et préparera le terrain pour de nouvelles occasions de développement économique à l’avantage des Algonquins de l’Ontario et de ses voisins dans la région désignée dans l’est de l’Ontario, qui se situe au cœur du pays.

L’accord de principe n’est pas un document juridiquement contraignant. Il prépare plutôt le terrain pour des négociations continues vers un accord final qui établira les droits des Algonquins de l’Ontario aux terres et ressources naturelles à l’intérieur de la revendication territoriale. Une fois que l’accord final sera conclu, il sera présenté sous forme de traité contemporain qui respecte les droits issus de traités des peuples autochtones demeurent protégés en vertu de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Pour de plus amples renseignements, visitez le www.tanakiwin.com

 

Veuillez faire parvenir vous questions à :

Manon Lapensée

Directrice, Communications d’entreprise, Société immobilière du Canada

416-952-6112

mlapensee@clc.ca

 

Janet Stavinga

Directrice exécutive, Bureau de consultation des Algonquins de l’Ontario

613-296-1848

jstavinga@tanakiwin.com

Entrevues

Manon Lapensée

Directrice, Communications d'entreprise

t: (416) 214-1198

f: (416) 214-1121

mlapensee@clc.ca

Marcelo Gomez-Wiuckstern

Vice-président, Communications d'entreprise

t: (416) 214-1227

f: (416) 214-1121

mgomezwiuckstern@clc.ca